Mises à jour

Mois National de l’histoire Autochtone

Mois National de l’histoire Autochtone

Juin est une période occupée pour les  célébrations! Le climat est plus chaud et le mois de la fierté LGBTQ + prend le devant de la scène. En tant qu’organisation reconnaissant qu’elle opère sur le territoire algonquin non cédé et non-éradiqué, MAX pense qu’il est également important de contribuer à honorer le mois de juin en tant que Mois national de l’histoire autochtone.

Pour tous les gars qui vivent, travaillent et jouent dans la région d’Ottawa, beaucoup d’entre nous ont pris l’habitude d’entendre les « reconnaissances de terres ». Le mois de juin est l’occasion pour explorer des façons significatives d’élargir notre compréhension de la riche histoire, des diverses cultures et des réalisations exceptionnelles des Premières Nations, des Inuits, des Métis et d’autres peuples autochtones.

 

QUE FAIT MAX POUR HONORER LE MOIS?

En tant qu’organisation pour la santé des hommes GBT2Q + (gay, bi, trans, bispirituel, queer), Max voulait utiliser un petit mais puissant moyen, celui de partager quelques vérités sur le terme « bispirituel ». Quelques détails importants à garder à l’esprit:

MAX a également eu la chance de voir des organisations alliées et d’autres entités compétentes partager certaines de leurs suggestions quant aux autres façons significatives dont les membres de la communauté peuvent participer. En voici quelques-unes :  

 

Culture

Le Centre Wabano pour la santé autochtone, situé à Ottawa, «offre un vaste éventail de cliniques médicales, de services sociaux et de soutien ainsi que des programmes jeunesse pour les 40 000 Autochtones d’Ottawa.» Tous les lundis de 17h30 à 20h, ils accueillent la « culture soirée » où tous les membres de la communauté sont invités à prendre part à des activités pour en apprendre davantage sur la culture autochtone. Consultez leur site web pour plus d’informations.

Le festival autochtone du solstice d’été a lieu chaque année le 21 juin ou vers cette date. Cette date marque non seulement le début du solstice d’été, mais aussi la Journée nationale des peuples autochtones. En 2009, la journée a été étendue à un mois. Le festival se déroulera du 21 au 24 juin 2018 au parc Vincent Massey. C’est un événement gratuit et un excellent moyen de célébrer la diversité culturelle des communautés métisses, inuites et des Premières nations de la région de la capitale nationale.

Liste de lecture

Nos amis d’ Octopus Books ont eu la gentillesse de nous faire part de quelques bonnes lectures à ajouter à votre collection. La liste présente principalement des auteurs autochtones sur des sujets tels que l’histoire autochtone, les questions liées au genre, les autobiographies et la façon dont les communautés autochtones luttent contre l’impact négatif de la colonisation.

  • Effacementla plaine par James Daschuk
  • Cœur Baies, un mémoire par Terese Marie Mailhot
  • Keetsahnak / Nos disparues et assassinées sœurs autochtones sousdirection de Kim Anderson, Maria Campbell et Christi Belcourt
  • Seven Fallen Feathers par Tanya Talaga
  • Les voleurs de Moelle par Cherie Dimaline
  • ceux qui courent dans le Sky par Aviaq Johnston
  • Cold Skies par Thomas King

Consultez la section Études autochtones de leur site Web pour encore plus de titres.

 

Santé

Sexuelle Le réseau de santé sexuelle des jeunes autochtones (NYSHN) «est une organisation par et pour les jeunes autochtones qui travaille sur les questions de santé sexuelle et reproductive, les droits et la justice à travers les États-Unis et le Canada. »  De plus, leur site Web et leurs plateformes de médias sociaux offrent une variété de ressources pour aider les non-Autochtones à se renseigner sur les problèmes uniques et aider à trouver des solutions en solidarité avec les Autochtones.

 

Un avenir plein d’espoir

Chez MAX, nous imaginons une communauté de gars qui  s’affirment par eux-mêmes et qui se soucient d’eux-mêmes et des autres. Cela inclut nos deux-esprit et les GBTQ + Indigènes. Les membres de la communauté non-autochtone peuvent aider en prenant sur eux d’en apprendre davantage sur la riche histoire des communautés autochtones et devenir ainsi de meilleurs alliés, fournisseurs de services et amis.